La maison est prête; vous avez trouvé l’endroit le plus stratégique et le meilleur aménagement pour qu’il se sente en sécurité et qu’il s’épanouisse chez vous. Et maintenant? Êtes-vous équipé pour répondre à ses besoins de base ? Pour vous aider à mieux planifier, voici les 5 éléments les plus importants dont il aura besoin tout au long de sa vie et auxquels vous devez vous préparer :

 

  1. Une alimentation saine

Dépendant de l’endroit d’où proviendra votre coco, il se peut qu’il soit habitué à manger un mélange de graines et qu’il refuse tout le reste. Votre premier travail sera donc de lui faire accepter la diversité et de faire une transition graduelle, vers une moulée qui comblera ses besoins nutritifs. Les mélanges de graines, qui sont très répandus, n’assurent pas une bonne santé à long terme. Bien souvent, les oiseaux les trient pour ne manger que ce qu’ils préfèrent, souvent les graines les plus grasses, comme celles du tournesol. Ces mauvaises habitudes entrainent souvent des problèmes de santé, exactement comme l’humain; obésité, problèmes de foie, problèmes cardiaques, etc.  Bien que chaque espèce ait ses particularités, l’alimentation des perroquets en captivité devrait être composée de 50% à 80% de moulée adaptée et selon l’espèce et être complétée avec des légumes, fruits, grains, noix et autres aliments sains qu’on retrouve aussi dans nos assiettes. Les légumes colorés doivent être privilégiés parce qu’ils sont gorgés de vitamines et possèdent moins de sucre que les fruits. Ensuite, il ne manque que de l’eau fraîche. On place un bol d’eau dans la cage, à l’endroit où elle sera la moins souillée. Il faudra changer l’eau au moins deux fois par jour et des fois plus, car certains adorent y faire de la soupe et il faut éviter que des bactéries s’y développent.

 

  1. Du repos

Vous aurez besoin d’une couverture pour couvrir la cage la nuit. Votre coco aura besoin de 12 heures de repos, sans lumière et dans un endroit tranquille. Ce repos est essentiel à sa santé. Si la pièce où il vit est trop animée durant la soirée, vous pouvez déplacer la cage dans une pièce plus tranquille pour la nuit et la replacer le matin.

 

  1. Des loisirs

Dans les premiers jours, il se peut que vous passiez beaucoup de temps avec votre nouveau colocataire, ce qui est normal, mais il ne faut pas oublier que vous avez une vie à vivre. Vous devez résister à la tentation de devenir son activité préférée, car il doit pouvoir fonctionner lorsque vous êtes absent. Si vous l’habituez à être sur votre épaule durant toute la journée et à partager toutes vos activités, il sera très heureux. Par contre, quand vous commencerez à le trouver envahissant et voudrez qu’il passe un peu de temps dans sa cage, il se peut qu’il ne soit pas d’accord et qu’il vous l’exprime de façon très claire. Pour éviter ce piège, vous devez trouver quelque chose qui l’occupe lorsqu’il est dans sa cage. Dès ses premiers jours chez vous, initiez-le à fourrager. En effet, dans leur milieu naturel, les oiseaux passent la majorité de leur temps à la recherche de nourriture; ils fourragent dans les branches et sur le sol pour trouver des aliments. Dans leur cage, avec une nourriture abondante, ils n’ont pas besoin de fourrager; ils deviennent paresseux, s’ennuient facilement et c’est souvent dans ces cas-là que peuvent survenir des changements de comportement qui vont compliquer votre relation. Pour commencer l’entrainement, trouvez la gâterie que votre oiseau aime le plus au monde et cachez-en des morceaux dans sa cage. Commencez par les enrouler avec du papier, s’il les trouve, compliquez la recherche en mettant plusieurs épaisseurs de papiers, de carton, ou cachez-les dans ses jouets. Cette activité trompera son ennui, le stimulera et il sera plus calme sans vous.

 

  1. Une période d’adaptation

Vous devrez le laisser apprivoiser son environnement et prendre le pouls de la maison. Les sons, les allées et venues, le décor, tout est nouveau pour lui et il sera sans doute craintif au début. Laissez-lui des moments dans sa cage afin qu’il se sente chez lui et qu’il puisse observer l’action en se sentant en sécurité. Puis, tranquillement, faites-lui explorer son environnement et rencontrer les membres de sa nouvelle famille. Cette période d’adaptation peut prendre plusieurs semaines, mais prenez votre temps et vous le verrez prendre confiance et vous pourrez découvrir sa personnalité. Gardez en tête que les oiseaux ne perçoivent pas les choses comme nous et sont parfois sensibles à des changements aussi minimes que l’installation d’un sapin de Noël dans le salon et aurons besoin d’un moment d’adaptation.

 

  1. Un suivi vétérinaire

S’il est en bonne santé, votre perroquet devrait être vu par un vétérinaire une fois par an. Alors, prévoyez un premier rendez-vous au bout de quelques semaines afin de commencer un suivi. Un examen de routine n’est pas très coûteux et vous donne une occasion de poser des questions sur les sujets qui vous inquiètent. Choisissez un vétérinaire spécialisé en santé aviaire. Celui-ci pourra vous conseiller sur l’alimentation, les dangers de carences, les petits détails auxquels porter une attention particulière, même à propos de son comportement. Son état de santé général sera noté et un suivi permettra de détecter les problèmes de santé plus tôt et de les traiter plus efficacement.

 

Après cette lecture, il vous reste du travail à faire; celui de vous informer. Cette liste ne constitue que la pointe de l’iceberg, puisqu’elle s’applique aux oiseaux qui sont déjà en bonne santé. Nous vous encourageons à commencer par connaître les différentes espèces afin de choisir celle qui sera la mieux adaptée à votre mode de vie. De plus, vous trouverez des livres très intéressants sur les soins de bases et autres sujets dont nous n’avons pas abordé dans cet article. Explorez les différents sujets dans les forums de discussions sur les perroquets de compagnie; les passionnés ont beaucoup d’expériences à partager. Rechercher dans votre région des services spécialisés pour les oiseaux de compagnie. La meilleure façon d’accueillir un perroquet dans votre maison est d’avoir des attentes réalistes et la seule façon pour y arriver, c’est d’être bien informé. Ensuite, vous pourrez profiter pleinement de l’expérience de vivre avec un être brillant, surprenant et qui mettra de la vie dans votre maison.

 

Dominique Dubreuil

Administratrice et chargée de projet

Perroquetsecours 2018