Choc post-traumatique

Un perroquet se suicide après avoir été volé

Première publication 13 février 2012 à 16h39
Un perroquet se suicide après avoir été volé

 

Crédit photo : Archives
Par Stéphane Sinclair | Agence QMI

Les propriétaires du zoo Perroquets en folie sont en deuil puisque l’un des trois perroquets qui avaient été volés en novembre et retrouvés a dû être euthanasié jeudi dernier à la suite de blessures post-traumatiques.

Kiwi était en dépression et devait prendre des antidépresseurs depuis que ses propriétaires, Robert Papineau et Linda Hervieux, l’avaient retrouvé en décembre. Kiwi n’aurait pas supporté le stress du vol.

«Ce sont des animaux très émotifs, les perroquets, a expliqué Robert Papineau. On ne doit pas trop les stresser, sinon on court des risques. Kiwi s’est automutilé. Il n’avait presque plus de plumes sur lui. Il était au sang. Il va nous manquer.»

Le perroquet de 26 ans a subi plusieurs interventions chirurgicales, mais il souffrait trop pour pouvoir être maintenu en vie. L’animal tremblait même lorsque M. Papineau le prenait et le rassurait.

Un vol d’une grande valeur

Le vol inusité a eu lieu le 13 novembre à Saint-Placide, au zoo Perroquets en folie. Robert Papineau et Linda Hervieux dormaient au moment de l’incident.

Peu de temps après ce premier vol, soit le 29 novembre, deux individus, dont Andrew Kennedy de Hawksburry, ont tenté de s’introduire à nouveau dans la pièce de la maison où logent certains des perroquets. Ils ont été arrêtés à la suite à cette seconde tentative.

En décembre, l’organisme Perroquets secours a retrouvé deux des trois oiseaux. L’un d’eux se trouvait à Lachute et l’autre à Brownsburg-Chatham. Le troisième perroquet, le célèbre Paco, a été retrouvé un peu plus tard à Grenville.

Andrew Kennedy, connu des propriétaires, fait face à des accusations d’introduction par effraction, de port de déguisement et de possession d’outils de cambriolage. Au moins une autre accusation de vol pourrait s’ajouter dans les prochains jours.

Certains perroquets peuvent valoir jusqu’à 15 000$. Ceux qui ont été volés avaient une valeur de près de 2000$. Paco a quant à lui été vendu pour une somme de 1000$, selon M. Papineau.