(calendrier-09) Lisa Keelty 007-

Le loriquet arc-en-ciel

Peut-être avez-vous déjà vu des vidéos mettant en vedette ce magnifique perroquet? Il arbore des couleurs magiques et il n’arrête jamais de grouiller et de jaser; pas étonnant qu’on ait envie de le filmer! Son nom est le Loriquet arc-en-ciel ou, en latin, Trichoglossus moluccanus. À l’état sauvage, il vit essentiellement dans l’est de l’Australie et en Tasmanie, bien que son nom, « moluccanus », vient des îles Moluques, en Indonésie. Les scientifiques ont eu de la difficulté à classer les différentes espèces de Loriquets :ils ont longtemps pensé que le « moluccanus » était de la même espèce que le Trichoglossus haematodus, ou Loriquet à tête bleue, dont l’habitat est étendu à la grandeur de l’Indonésie. Aujourd’hui, avec les analyses ADN des espèces animales, beaucoup de classifications sont révisées, et c’est ainsi que notre Loriquet arc-en-ciel a été reconnu comme espèce à part entière par le Comité ornithologie international.

En général, il mesure 30 centimètres et pèse 150 grammes environ. Il a des pattes robustes qui le rendent très agile. Son dos et sa nuque sont surtout verts, sa tête et son ventre sont bleus et sa poitrine est un bloc bien découpé de teintes d’orangé. Avec son bec et ses yeux rouges, il est tout simplement hypnotisant! Toutefois, son plumage n’est pas ce qu’il y a de plus exceptionnel. De plus, son nom « Trichoglossus » vient du grec ancien et nous apprend qu’il possède « une langue poilue ». Pourquoi a-t-il une langue poilue? Parce que son repas préféré se trouve dans les fleurs!

En effet, il possède, au bout de sa langue, de longues papilles qui lui servent à extraire le pollen et le nectar, qui constituent la base de son alimentation. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’homme a eu de la difficulté à en faire un animal de compagnie. Il est très difficile de fournir à ce perroquet une alimentation équilibrée et la nourriture préfabriquée, de qualité, est encore rare en magasin. Lorsqu’un animal n’a pas tous les éléments pour combler ses besoins nutritifs, il devient faible et plus sensible aux maladies. Durant longtemps, le Loriquet avait du mal à survivre en captivité, parce que son alimentation était méconnue. Heureusement, cette époque est presque révolue; les gens s’échangent désormais plus facilement ces informations sur les forums et sites d’amoureux des perroquets! Le Loriquet a donc une meilleure qualité de vie dans nos maisons.

En plus du nectar et du pollen, il raffole des fruits et mange aussi des bourgeons et des insectes. Il participe à la pollinisation des plantes à fleurs de son environnement, ce qui est bien, mais il peut être une peste pour ceux qui cultivent des arbres fruitiers, ce qui est moins bien. Dans la nature, il se choisit un partenaire à vie, et il se tient en groupe pour se nourrir ainsi que pour dormir. Il est bruyant et craint peu l’humain; c’est un oiseau vu couramment aux mangeoires, en Australie, bien entendu!

En captivité, le Loriquet est un oiseau très demandant. En effet, il est très actif et aime interagir. Vous devrez lui donner beaucoup d’attention et son entretien vous prendra du temps tous les jours. Vous devrez lui fournir beaucoup de perchoirs et de jouets pour qu’il puisse se délier les pattes et mâchouiller à son aise. Bien qu’il ait un petit bec, ce dernier est très fort. Les jouets qu’on lui donne doivent donc être très solides et inspectés tous les jours pour garder son environnement sécuritaire. L’eau est un élément essentiel, mais l’est encore plus pour le Loriquet, qui adore le bain et peut y jouer plusieurs fois par jour.

Sa cage devra être plutôt large que haute pour qu’il ait de l’espace pour jouer et se promener. Il faudra penser à un endroit stratégique et à des surfaces facilement lavables là où l’on installera sa maison. N’oubliez pas qu’il a une diète généralement, humide et que ses fientes seront plutôt liquides. Vous aurez beaucoup d’éclaboussures à nettoyer quotidiennement. Malheureusement, les formules de nourriture déjà préparée contiennent souvent trop de sucre et peuvent endommager le pancréas de notre ami. Donc, son alimentation devra être bien planifiée; les fruits et légumes variés formeront les aliments de base (des purées sont idéales, sans sucre, par contre), auxquels seront ajoutées des protéines (pollen naturel, graines de chanvre ou de soja broyées, noix déjà écalées et œufs cuits sont très sains). Il appréciera le riz, les pâtes et de petites bouchées de viande ou de poisson qui permettront de varier son alimentation et le garderont dans une superbe forme. Attention! Les plats contenants de la nourriture fraîche ne devront pas séjourner trop longtemps dans la cage, pour éviter la prolifération de bactéries et d’insectes…

Compliqué, notre Loriquet? Il est vrai que ce n’est peut-être pas l’oiseau idéal pour quelqu’un qui n’est pas souvent à la maison, qui habite un appartement tranquille ou pour les gens qui veulent un premier oiseau. Par contre, dans une maison où il y a de l’espace, de la supervision, et de l’action, le Loriquet arc-en-ciel pourra s’épanouir. Il saura vous remercier de vos efforts avec son caractère coloré, qui mettra du soleil dans votre maison. Alors, vous ne pourrez vous empêcher de le filmer pour partager ses culbutes, ses tours, ses explorations et ses cris, qui ressemblent à des sifflements de robots, ses imitations de sons, la découverte de ses nouvelles cachettes et ses danses comiques, qu’il fera pour le plaisir de vous faire un spectacle.

Dominique Dubreuil

Administratrice et chargée de projet

Perroquetsecours 2017